Les Fonds FODEL : Un appui aux femmes des es communautés minières avec WIM Guinée

March 7, 2023 Extractives Management Vanessa Baudin Sanchez
En Français, Program

Development Gateway : Une filiale d’IREX Venture’s (DG’s) et notre partenaire d’exécution, Women in Mining (WIM) Guinée, ont organisé un atelier de validation dans la région de Boké le 22 octobre 2022 pour présenter et confirmer les résultats d’une enquête  conduite par WIM Guinée  dans les sous-préfectures minières de Boké et Boffa en avril 2022. Les données  collectées visaient à évaluer l’impact des Fonds de Développement Economique Local (FODEL),1  des fonds  constitués à partir des contributions financières des sociétés minières et distribués aux communautés touchées par l’activité minière. Les résultats de l’enquête ont révélé certains aspects qui pourraient être améliorés pour permettre aux femmes et aux associations de femmes des communautés minières de mieux capitaliser sur ces fonds et de mieux les utiliser pour soutenir leur développement local.

Mining for data A propos de WIM Guinée et de sa collaboration avec DG Et comment DG travaille-t-elle avec WIM Guinée ?

WIM Guinée est une association professionnelle qui promeut l’autonomisation sociale et économique des femmes du secteur minier en Guinée et en  l’Afrique de l’Ouest.

DG a noué  son premier partenariat avec WIM Guinée en 2018 pour améliorer la position des femmes dans le secteur minier guinéen, notamment en identifiant et en comblant les lacunes en matière de données autour de l’implication des femmes dans l’exploitation minière et de leur vie dans ces communautés.  

L’une des premières initiatives sur lesquelles DG et WIM Guinée se sont associés est l’Indice pilote WIM Guinée, un outil conçu pour comprendre les défis auxquels les femmes sont confrontées dans le secteur minier guinéen et qui limitent leur implication, ainsi que les ressources minières dont elles pourraient bénéficier. (Les résultats de cet indice pilote peuvent être consultés ici).

A travers ce projet, financé par le Fonds Canadien aux Initiatives Locales, DG et WIM Guinée collaborent pour évaluer l’utilisation des fonds du FODEL ainsi que leur impact sur les femmes des sous-préfectures de Boké et Boffa. Ces données seront disponibles sur un site web, créé par la DG, qui sera publié en 2023.

Ce blog détaille certains des premiers résultats de cette étude.

L’histoire de FODEL : Qu’est-ce qu’un fonds FODEL ? Et comment est-il utilisé ? 

Le  fonds FODEL est un type de prêt accordé par le gouvernement local aux communautés minières. L’administration locale distribue ces fonds après les avoir reçus du gouvernement national, qui les perçoit auprès des sociétés minières à titre de taxes et de redevances.

Les fonds FODEL sont répartis entre les préfectures minières en fonction du niveau d’impact que les communautés ont subi du fait des activités minières. Les fonds du FODEL sont également distribués à des groupes spécifiques au sein de ces communautés. Par exemple, 20 % des fonds reçus au niveau communautaire vont à des projets initiés par des femmes, des projets soutenant les femmes et les jeunes, des entreprises ou des groupes d’intérêt économique (GIE). Globalement, l’objectif des fonds FODEL est de soutenir des activités génératrices de revenus et de développement qui sont incluses dans les plans de développement des communautés.  

Afin de mieux soutenir les femmes dans le secteur minier, DG et WIM Guinée ont réalisé une évaluation des défis auxquels les femmes dans le secteur minier étaient confrontées avant, pendant et après avoir reçu des fonds du FODEL. L’évaluation a porté sur environ 700 femmes qui travaillent avec des associations de femmes dans les sous-préfectures de Boké et Boffa.

Ce que nous savons jusqu’à présent : L’atelier  d’évaluation et de validation

Sous la supervision de WIM Guinée, huit agents de collecte de données ont administré le questionnaire à un total de 11 communautés – cinq à Boké et six à Boffa.

Les résultats de l’évaluation ont permis de dresser le profil des femmes qui ont reçu des fonds du FODEL dans les deux localités. Ces femmes ont des diplômes d’études secondaires et la plupart d’entre elles s’adonnent à des activités de développement telles que le maraîchage, la pêche, la teinture, la saponification (c’est-à-dire la création de produits à base de savon ou d’alcool à partir de graisses et d’huiles) et la transformation de matières premières (par exemple, le beurre de karité, l’huile de palme, les cultures, etc.)   

Les résultats de l’évaluation ont révélé que :

  • Les femmes estiment que les FODEL sont bénéfiques pour leurs associations. Cependant, les fonds sont insuffisants pour aider les femmes à atteindre leurs objectifs (par exemple, pour les associations de femmes travaillant à l’amélioration des performances agricoles, les fonds du FODEL sont trop faibles pour obtenir des intrants et des engrais appropriés, des équipements, ou pour sécuriser et protéger l’exploitation des parasites et des maladies) ;
  • Les répondants à l’enquête ont éprouvé des difficultés à préparer des propositions viables pour recevoir des fonds du FODEL et ont eu du mal à gérer les fonds une fois qu’ils ont été accordés ; et
  • Plus important encore, de nombreux bénéficiaires du FODEL ne savaient pas que les fonds du FODEL sont des prêts sans intérêt et non des subventions.

Malgré cette confusion, la plupart des associations ont pu rembourser un maximum de 70% du montant prêté. Elles ont attribué leur faible taux de remboursement à l’impact négatif des activités minières sur leurs sols et leurs eaux, aux prix élevés des engrais et des intrants agricoles, ainsi qu’au contrôle limité des parasites et des maladies au niveau de leurs exploitations agricoles

Lors de la réunion de validation, 30 femmes des communautés minières ont participé et confirmé les résultats de l’enquête ci-dessus. Les participantes ont également confirmé qu’elles n’ont pas reçu de documentation indiquant les modalités de remboursement des fonds du FODEL y compris  les délais de remboursement.

Au cours de la réunion, les participants ont également discuté de l’impact négatif qu’ils ont subi en raison de la production industrialisée – et de la main-d’œuvre et des produits moins chers qui en découlent – qui a supplanté leur méthode de production locale et traditionnelle. Par exemple, les femmes locales qui teignent des tissus ont constaté que la demande pour leurs produits se déplace vers la demande de tissus moins chers qui sont teints industriellement par des groupes qui sont venus dans la région avec les compagnies minières internationales.

Prochaines étapes

Parallèlement à la publication prochaine du site web rassemblant toutes les données appropriées recueillies par DG et WIM Guinée, nous publierons un rapport présentant des recommandations sur nos diverses conclusions tout au long de ce projet. Restez à l’écoute !

Pour l’instant, les leçons tirées de l’évaluation de l’utilisation des fonds FODEL sont les suivantes :

  • Les administrateurs des fonds FODEL doivent créer et/ou réviser les efforts de communication avec les bénéficiaires du FODEL notamment en ce qui concerne le remboursement des échéances et le calendrier y afférent ;
  • Il serait très bénéfique, si possible, d’augmenter le montant des fonds accordés aux bénéficiaires du FODEL ;
  • La réglementation des biens et services locaux afin de promouvoir la production locale conformément au code minier peut soutenir davantage l’association des femmes ; et
  • Il est nécessaire de renforcer les capacités des femmes locales en matière de gestion de projet.  

 

Share

Recent Posts

Three “Hacks” in Advancing Anti-Corruption Work To Strengthen Accountability

Since partnering with Accountability Lab (AL) on HackCorruption in 2023, staff from Development Gateway: An IREX Venture (DG) and AL have mentored teams from the hackathons hosted by the project, which is aimed at leveraging innovative digital tools to identify and fight corruption. After serving as the mentorship team for hackathon winners, DGers Gabriel Inchauspe and Kelley Sams, along with AL’s David Sada have identified three hacks in mentoring anti-corruption change-makers and ultimately, furthering transparency and accountability through the creation and use of digital tools.

April 3, 2024  
aLIVE Program Reaches Milestone: Livestock Data Standards Endorsed by Ethiopia’s Ministry of Agriculture

In early 2024, the "a Livestock Information Vision Ethiopia" (aLIVE) governing committee endorsed a comprehensive set of standards to guide the collection, storage, and maintenance of livestock data in Ethiopia (i.e., a data standard). The data standard specifically focuses on standardizing data on cattle, sheep, goats, and camels in the country. The National Livestock Data Standard document contains standardized data sets for national animal data recording, animal disease, diagnosis, treatment, vaccination recording, animal events recording, location, and other additional attributes.  

March 28, 2024 Agriculture
Custom Assessment Landscape Methodology 2.0 – Reflections After Five Years

Our new white paper re-introduces our flagship methodology, Custom Assessment Landscape Methodology (CALM), to help our partners, collaborators, and teammates better engage with a flexible and adaptive assessment methodology.

March 19, 2024 Process & Tools